MRC La Matanie

L'agriculture urbaine en Matanie

INSCRIPTION - Consultations citoyennes

 

Cliquez sur l'image pour accéder au formulaire.

Retour en haut de page

AVANT PROPOS - Mot de Monsieur le Préfet

Andrew Turcotte, Préfet de la MRC de La Matanie

Chers citoyennes, chers citoyens,

Dans l’énoncée de vision stratégique, La Matanie 2030, il est retenu que « nous devons repenser nos communautés pour qu’elles soient favorables aux saines habitudes de vie ». Il est souhaité que « La Matanie 2030 [soit] une communauté durable bénéficiant d’une économie plus verte et d’une nature généreuse et accessible. » Il est fait mention également d’un milieu plus dynamique, plus solidaire, en santé et qui offre un cadre de vie recherché. Le sujet dont je souhaite vous parler, ci-dessous, touche à tous ces aspects.

 

L’agriculture urbaine est incontournable. La MRC de La Matanie est fière d’entreprendre ce dossier. Dans ce cadre, elle rédigera son premier plan d’action en agriculture urbaine en fin d’année 2021. Ce plan se veut une amorce pour le développement et le soutien de l’agriculture urbaine sur notre territoire, et ce, dans ses multiples formes. Il s'agit d'un premier guide évolutif et établi en concertation avec tous les acteurs du système agroalimentaire, dont les citoyens de la région.

 

En effet, nous sommes prêts à un véritable changement de paradigme. Sans même parler de la pandémie qui a laissé entrevoir les limites de notre système alimentaire, très dépendant du transport, nous pouvons pointer les changements climatiques dont nous vivons déjà les conséquences (érosion côtière, par exemple). Aussi, il est important que le plus grand nombre puisse avoir accès à une nourriture de qualité à moindre coût. C’est une question de santé, mais aussi de dignité.

 

Il est donc urgent de repenser certains de nos fonctionnements. Nous devons travailler à plus de souveraineté alimentaire. L’agriculture urbaine est un des domaines qui peut nous permettre d’y arriver. Nous pouvons même imaginer devenir un modèle de MRC nourricière. Je sais les habitants de la MRC ambitieux et déterminés. Allons ensemble au-devant d’un mouvement déjà en marche. N’attendons pas de s’accrocher au dernier wagon.

 

Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Quelles que soient vos compétences, vous avez votre place au sein de cette initiative composée de plusieurs étapes, grandes, moyennes et petites. Nous avons l’espoir que les projets existants soient plus connus et que de nouveaux projets rassembleurs naissent.

 

En ces temps moroses, nous avons décidé de parler de ce sujet avec un ton léger. Le sérieux de cette démarche n’empêche pas d’en parler avec humour. Cela laisse aussi transparaître le fait que, l’équipe de la MRC, les maires et moi-même, nous nous réjouissons de travailler avec vous sur ce projet porteur d’espoir pour l’avenir.

 

À tous ! Des consultations citoyennes, en ligne, vont être menées et vous êtes invités à y participer en grand nombre. C’est en énonçant vos questions, vos envies et vos idées que nous pourrons rédiger un Plan d’action qui vous ressemble.

 

Ensemble, allons de l’avant pour plus de sécurité alimentaire, de partage et de résilience.

 

Andrew Turcotte,

Maire de Sainte-Félicité et Préfet de La Matanie.

 

Retour en haut de page

1. POUR TOUT SAVOIR

1.1 Qu'est-ce qu'un plan d'action ?

Un «plan d’action» est une expression courante dans le monde de la politique et des organismes, mais peu courante pour une personne qui n'est pas dans ces milieux. En fait, comme son nom l'indique, il s’agit d’un plan qui liste les actions à entreprendre. C'est comme une carte, une bossole, une liste de choses à faire qui guide vers l'aboutissement d'un dossier complet, ici l'agriculture urbaine.

Voici les conditions nécessaires à la réalisation d’un Plan d'action collectif en agriculture urbaine (PAU) : 

  • Avoir un portrait à jour de la situation sur notre territoire.
  • Identifier nos bons coups, nos acquis mais aussi les défis à relever et les opportunités qui pourraient nous aider.
  • Faire ressortir les grands axes de développement sur lesquels notre territoire pourrait travailler, nos objectifs communs et les priorités.
  • Consulter les citoyens et partenaires pour recueillir toutes les idées et les envies ! 
  • Prioriser pour identifier clairement les actions à entreprendre, les porteurs de ces actions et les modalités de réalisation. 
  • Finalement, pour une prise en charge collective, l'adoption de ce plan d'action devra se faire par l'ensemble des acteurs concernés et un mode de suivi sera déterminé.

Voilà pourquoi la participation d'acteurs impliqués dans ce portrait est importante. Parce qu'étant expert chacun dans son domaine, chaque individu peut venir améliorer l’exactitude du portrait, de par sa réalité vécue sur le terrain. L'établissement des constats qui en découleront permettra de définir les orientations du PAU de La Matanie.

Retour en haut de page

1.2 Qu’est-ce que l’agriculture urbaine en Matanie?

De nos jours, l’agriculture urbaine (AU) est une pratique, un concept, qui a le dos large. Pourquoi ? Parce qu’elle n’a pas de définition fixe. L’AU a donc plusieurs définitions selon qui l’utilise. En d’autres mots, chaque pays, province, région, ville, municipalité et citoyen peut créer sa définition de l’AU. Établir sa propre définition permet de décider, sur son territoire, de ce qu'inclut ou non ce vaste domaine. 

 

Le comité travaillant sur le PAU a dû adopter une définition temporaire pour débuter sa démarche. Voici cette définition, tirée du PAU de la MRC de Rimouski-Neigette : «[L’agriculture urbaine] c’est la culture de plantes ou l’élevage d’animaux dans un périmètre urbain et périurbain à des fins personnelles, communautaires ou commerciales et elle prend toutes sortes de formes. (MAPAQ, 2018)»

 

La définition finale de l’agriculture urbaine dans la MRC de La Matanie doit être établie en concertation avec les acteurs du milieu. Le comité de coordination du PAU travaillera à la rédaction de cette définition, dès la mi-janvier 2021. Ce comité est composé de personnes représentants différents mileux : municipal (maires, préfet), agroalimentaire (consommateurs, producteurs, transformateurs, distributeurs, MAPAQ), environnemental (gestion des matières résiduelles) et communautaire (OBNL, CISSS). 

 

Exemples de définitions : 

 Pour guider notre réflexion commune, voici 3 exemples de définitions qui sont complètement différentes. 

 

  • Définition 1 : 

Dans le Guide de bonnes pratiques sur la planification territoriale et le développement durable, réalisé par le Ministère des Affaires Municipales et de l’Habitation (MAMH) en collaboration avec le Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), on peut lire page 10 que l’AU c’est : «[l’e]nsemble des activités de production d’aliments souvent, mais pas exclusivement, réalisées à petite échelle dans les milieux bâtis urbains, suburbains ou ruraux et qui utilisent des ressources, des produits et des services qui s’y trouvent.» 

 

Cette définition peut laisser sous-entendre qu’elle inclut tous les acteurs de la filière agroalimentaire, autant en ville qu’en ruralité. Ce qui est opposé à la définition de notre deuxième exemple. 

 

  • Définition 2 : 

 

Voici la définition que la Ville de Québec a adoptée pour son plan d’action en agriculture urbaine (PAU): «L’agriculture urbaine est définie comme toute activité agricole pratiquée à l’intérieur du périmètre d’urbanisation. Elle désigne principalement la production de végétaux comestibles et l’élevage de petits animaux à l’intérieur de la ville. Elle s’intéresse aussi à la distribution de proximité.» 

 

Dans cette définition, on peut comprendre que les zones rurales sont exclues.

 

  • Définition 3 : 

Dans la publication : Agriculture urbaine et périurbaine au Québec, 2012, du MAPAQ, on peut lire que l’AU peut-être définie par son aspect social : « Ce terme [ agriculture urbaine] est le plus souvent utilisé pour définir les projets de jardinage et de maraîchage à vocation de sécurité alimentaire ou à vocation de développement social, ou tout simplement l’autoproduction d’aliments pour sa propre consommation (Direction de la santé publique, 2011)

 

Cette définition place le citoyen au centre du concept et vient briser l’association à un lieu urbain. Cela pourrait signifier qu’un individu peut faire de «l'agriculture urbaine» dans son jardin, sur son terrain, en pleine ruralité. 

 

En bref : 

En bref, il existe de nombreuses définitions de ce qu’est l'agriculture urbaine parce qu'elle peut s’appliquer à de vastes domaines. Nous pourrions continuer à les lister, mais ce n’est pas le plus important...Le plus important est de travailler ensemble à la définition de l’agriculture urbaine que nous voulons adopter pour notre territoire. Êtes-vous prêts ?

Retour en haut de page

1.3 Quelles sont les initiatives déjà présentes sur le territoire matanien ? - CARTES INTERRACTIVES -

Bien que La Matanie soit une région principalement agricole et forestière, l’agriculture urbaine y est déjà bien installée. En effet, 9 des 11 municipalités détiennent un ou plusieurs jardins communautaires ou collectifs pour leurs citoyens. De plus, plusieurs autres initiatives et projets continuent de se développer grâce à une communauté dynamique, tels qu’une grainothèque et une serre en exploitation au Cégep de Matane, des forêts nourricières, des champs collectifs et d’autres projets passionnants.

Grâce aux cartes interactives, ci-dessous, voyez le portrait général des initiatives déjà présentes sur le territoire*. Sur chacune de ces cartes, vous pouvez cliquer sur les points identifiés et trouver des informations sur ce lieu (photo, petit descriptif, ainsi que le nom et les coordonnées de la personne responsable). N’hésitez pas à les rejoindre !

 

* Nous sommes toujours en train de mettre ces cartes à jour.  Alors de grâce, n’hésitez pas à écrire à veronique.gagne@lamatanie.ca si vous voulez ajouter une initiative, donner un commentaire ou apporter une modification quelconque (ajout de photos, modification de texte, autres) sur l’une des cartes proposées!

 

  • Carte des jardins communautaires et collectifs de la région: CLIQUER ICI 

 

  • Carte des initiatives sur un terrain privé (organismes/ CPE/ garderies/ écoles/ autres)  : en construction

 

Retour en haut de page

4.Pour aller plus loin, la démarche du PAU en Matanie

Section en construction

MRC de La Matanie
MRC de La Matanie
MRC de La Matanie
158, rue Soucy, 2e étage
Matane (Québec) G4W 2E3
Téléphone : 418 562-6734
Télécopieur : 418 562-7265

mrcdelamatanie@lamatanie.ca
| Infolettre | Carte de la MRC | Galerie d'images | Crédits | Plan du site | Nous joindre